A l’issue de leur formation, les diplômés sont capables de :

– Inventorier la faune, la flore, les milieux, le sol, et les habitats d’un écosystème afin de le caractériser,

– Utiliser les logiciels de systèmes géographiques informatisés pour géo-référencer toutes données inventoriées d’un écosystème
(répartition d’une espèce, biodiversité, habitats,…),

– Maîtriser les outils statistiques pour l’analyse spatiale et temporelle des populations et des écosystèmes,

– Maîtriser les méthodologies à mettre en œuvre pour diagnostiquer l’état d’un écosystème dans le cadre d’une gestion durable,

– Synthétiser les données de terrain pour les communiquer en interne (rapports techniques, scientifiques) ou au public (expositions, bases de données, …)

– Utiliser les outils législatifs et réglementaires dans une perspective d’aide à la protection et à la gestion des espaces naturels,

– Elaborer un plan de gestion d’un espace protégé pour en assurer la préservation durable.