Tous les cours théoriques et pratiques de la Licence pro MPGE-BAEE (à l’exception des sorties terrain, bien sûr !) sont dispensés dans les locaux de l’UFR Sciences et Techniques de la Côte Basque sur le Campus Universitaire de Montaury à Anglet (64600).
OUI,  une journée portes ouvertes est organisée chaque année, elle se déroule généralement dans la matinée (9h00 à 13h00) du premier samedi du mois de février (voir page d’accueil pour confirmation de la date).
NON, la licence Pro MPGE-BAEE ne peut pas être suivie dans le cadre d’un contrat d’apprentissage, ni d’un contrat de professionnalisation, car cela suppose un fonctionnement en alternance qui est incompatible avec notre emploi du temps.
OUI, la licence Pro MPGE-BAEE peut accueillir des étudiants en formation continue . Les candidats à la formation continue (salariés ou demandeurs d’emploi) devront contacter le service de la formation continue de l’UPPA (tél. 05 59 40 78 88 – télécopie 05 59 40 78 87 – Courriel : accueil.forco@univ-pau.fr) pour monter leur dossier de financement. Ils devront également remplir un dossier de demande d’admission (voir page inscription du site), et le retourner complété avant la date limite indiquée. L’inscription ne pourra être effective qu’à la condition que le service Forco valide le dossier de financement, et sous réserve de l’avis favorable du responsable pédagogique de la formation.
OUI, la licence Pro MPGE-BAEE peut être obtenue à l’issue d’une procédure de VAE. Les candidats à la VAE devront justifier de trois ans d’expérience professionnelle dans le domaine de la gestion d’espaces naturels et contacter le service de la formation continue de l’UPPA (tél. 05 59 40 78 88 – télécopie 05 59 40 78 87 – Courriel : accueil.forco@univ-pau.fr) pour élaborer leur dossier.
Les enseignements sont dispensés en continu !! Les enseignements, projets tuteurés inclus, s’étalent entre début septembre et fin février. Le stage professionnel, de 16 semaines minimum, peut démarrer début mars et se terminer soit fin juin, soit fin août.
Etudiants en formation initiale : frais d’inscription universitaire de l’année en cours (environ 200 euros) et affiliation à la sécurité sociale étudiante (environ 220 euros). Les étudiants boursiers sont exonérés des frais d’inscription (partiellement) et des frais d’adhésion à la sécurité sociale étudiante (totalement).

Etudiants en formation continue : s’adresser au service de la formation continue de l’UPPA (tél. 05 59 40 78 88 – télécopie 05 59 40 78 87 – Courriel : accueil.forco@univ-pau.fr).

Les dossiers de demande d’admission sont mis en ligne début mai sur le portail APOFLUX et sont à déposer complétés avant fin juin. La commission pédagogique chargée d’examiner les dossiers se réunit début juillet et avise immédiatement les candidats du résultat par courrier électronique.
NON, la sélection des candidats se fait exclusivement sur dossier.
La formation enregistre chaque année plus de 300 demandes et l’effectif reste limité à 20 étudiants.
Les trois critères principaux sont :

  • de bons résultats dans les matières relevant des sciences naturelles et environnementales,
  • de l’expérience pratique dans le domaine des espaces naturels (stages, bénévolat, …),
  • un projet professionnel en totale adéquation avec la formation (à exposer clairement dans la lettre de motivation).
Comme il est impératif que les étudiants recrutés aient des bases solides de biologie et d’écologie pour pouvoir suivre la formation, toute candidature d’un étudiant en possession d’un BTS, d’un DUT ou d’un DEUST relevant de la biologie, ou ayant validé une deuxième année de licence de biologie est recevable.
La candidature de tout diplômé de niveau BAC+2 dans le domaine de la biologie est recevable, mais il est clair que les candidats qui justifient d’expérience professionnelle dans le domaine de la gestion d’espaces naturels sont avantagés. C’est le cas des étudiants justifiant d’un BTS GPN (Gestion et Protection de la Nature) ou dun DUT Génie Biologique, option Gestion de l’Environnement.

La recherche de stage est une démarche personnelle qui doit être menée par l’étudiant en fonction de son projet professionnel. Rien n’est imposé en matière de stage. L’équipe pédagogique aide néanmoins l’étudiant dans sa démarche de recherche de stage et le conseille pour le guider dans ses choix. La formation reçoit régulièrement des offres de stages en cours d’année.

Les diplômés de la licence professionnelle espaces naturels sont des agents techniques de l’environnement, certains ont passé le concours national et sont maintenant en poste dans des organismes nationaux, comme l’ONEMA, l’ONCFS ou l’ONF, d’autres ont été directement embauchés par des réserves naturelles nationales, régionales ou départementales, certains travaillent dans des services environnement de collectivités (comme la DIREN, par exemple) et d’autres encore exercent leurs compétences au niveau de bureaux d’études en environnement.

Certains sont embauchés dès l’obtention de leur diplôme, d’autres mettent plus de temps pour trouver un emploi définitif et effectuent quelques contrats de courtes durées (CDD) avant de s’insérer. La durée moyenne de recherche d’emploi avant de décrocher le poste souhaité est de 9 à 12 mois.